Tim Montresor Adieu All American

Aller en bas

Tim Montresor Adieu All American

Message  Gillou68 le Jeu 4 Fév - 19:16


"Ce n'est pas la fin. Il n'est même pas le commencement de la fin. Mais il est peut-être la fin du début ".
-Winston Churchill

Les sombres nuages gris de l'après-midi triste, comme les garçons s'assoient en dehors de la librairie tout en anxiété et en la retournant sans repos à travers les pages du magazine à un rythme effréné.

Le point d'adolescents et de commentaires à chaque tour de la feuille de papier glacé des possibilités de rêver et d'espérer que leurs perturbations mentales peuvent un jour devenir une réalité.

L'attrait de devenir un joueur professionnel de football, joueur de basket-ball ou le joueur de base-ball a connu des ratés, l'écart ne laissant que l'optimisme de devenir un joueur de classe mondiale de paintball.

En dépit de ces regards propres et d'incessantes interrogations, la société est intrigué par le jeu de paintball et l'idée que quelqu'un puisse commettre un tel grande partie d'eux même à un but et un objectif avec peu ou pas de retour monétaire.

Néanmoins, ces perspectives grandioses et préoccupations sociologiques sont sans rapport avec les garçons car ils admirent les images des joueurs de paintball professionnel et leurs trophées chatoyantes et des plaques surdimensionnées.

À 25 ans et s'apprête à tourner à 26 dans une semaine et près de 11 ans que je me suis assis à l'extérieur de Barnes & Nobles avec mes amis, mon rêve a été vécu et les opportunités que la vie et Dieu ont fournis dans le jeu de paintball continuent d'être saisis et consommée, ce qui alimente encore ma vie et en permettant une nouvelle porte de perspectives.

Depuis plus de 20 ans, une grande quantité de joueurs de paintball en herbe a rêvé de jouer chez All American.

Malgré les cris du public et des opinions relatives à certains acteurs ou auteurs, il était toujours difficile de nier l'intrigue d'une équipe qui avait encaissé chaque transition de ce sport et a maintenu la capacité de demeurer concurrentiel.

Beaucoup dans la façon dont les Yankees ou les Red Sox ont acquis la réputation dans le baseball avec leur endurance et leur capacité à survivre, les All American ont forgé à travers les périodes humides de l'intermédiaire de notre sport.

Par coïncidence, j'ai grandi dans le Midllewest, il était donc inévitable d'espoir pour un essai avec Fusion Detroit ou de Chicago Aftershock, c'était un droit qui est arrivé avec l'emplacement.

Mais, j'avais toujours respecté les All American et leurs efforts pour la victoire et de la perfection qui a défini l'équipe et ses joueurs et ce qui m'a permis d'imaginer encore moi-même la renonciation au All-American bannière après une victoire.

En 2004, j'ai rejoint l'équipe par nécessité, quand je n'avais nulle part ailleurs où aller et une fois j'ai eu l'occasion de sortir, je suis restée parce que je ne voulais pas aller n'importe où ailleurs.

Je ne me considère pas comme trop masculin d'admettre qu'un morceau de mon cœur a été brisé, mais pas dans la façon dont une jeune fille peut grever les émotions d'un jeune garçon ou la perte d'un membre de la famille évoque le deuil, mais semblable à un réveil d'une étonnante rêve qui semblait trop réel et la tristesse se pose parce que la dure réalité de la vie quotidienne est trop banal.

Pourtant, un peu comme les joueurs qui sont venus avant nous, l'équipe de 2009, tous versé notre sueur et les larmes en rendant les Américains Philadelphie, un succès, et nous l'avons fait à nos conditions.

Néanmoins, de la même manière qu'un parent fier observe leurs enfant à commencer l'université et se lancer dans une nouvelle aventure, les joueurs des All-Américains vont témoigner de leur carrière dans le jeu et dans la vie se transformer en quelque chose de nouveau et différent.

A ceux qui ont demandé, oui, les All American ne seront pas en compétition de la saison 2010.

Néanmoins, je m'en voudrais de dire à l'avenir de tous les joueurs car je ne sais pas ce que tout le monde va faire pour cette saison ou la prochaine.

Certains joueurs sont partis parce qu'ils estimaient qu'il était temps de s'aventurer et certains sont partis parcequ'il le fallait.

Il était une fin que je n'ai jamais pu imaginer, parce que le livre était trop long et la conclusion semblait trop lointaine.

Néanmoins, il n'est pas un jour sombre pour moi ou les joueurs car il s'agit simplement d'une évolution inévitable de la vie.

Donc, je n'ai plus d'accueillir une poignée de ses coéquipiers dans la ville ou se débrouiller eux off mon réfrigérateur ou protéger ma bière comme un enfant nouveau-né.

Toutefois, le cliché voulant que toutes les bonnes choses ont une fin est vrai, c'est juste une question de quand la fin arrive.

En terminant, je tiens à remercier tous ceux qui ont fait de notre rêve une possibilité, le plus important de tous nos fans, les supporters, les mamans, les papas, les amis et sponsors qui nous ont soutenus, non seulement quand on était, mais la plupart de manière significative lorsque nous étions à notre plus bas . Car sans vous tous, nos espoirs seraient restées lettre morte et plâtré entre les couvertures glacées des magazines.

-Tim Montressor
Philadelphie Américains # 40
avatar
Gillou68
Victime de la semaine
Victime de la semaine

Messages : 156
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 44
Localisation : Dannemarie 68

Voir le profil de l'utilisateur http://www.p8ntbox.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum